« Ces fumiers de Renault, ils vont le payer »

« Ces fumiers de Renault, ils vont le payer »

janvier 3, 20227 min read

L’offensive du capitalisme néo-libéral se poursuit, jusque dans le bassin de Decazeville. Les contre-réformes s’enchaînent, les bastions de résistance syndicale se font attaquer un à un. Au banquet des détenteurs de capitaux, la liquidation de la SAM de Viviez et ses 330 salarié.es n’est qu’une petite tache sur la nappe du dîner. Pas de quoi soulever le moindre intérêt de leur part. Sauf si les…

 

 

Soutenir L’empaillé

L’empaillé est un journal papier. La pierre angulaire de toute publication à faible moyen : les abonné-es. Pour avoir une trésorerie capable de payer le numéro suivant avant d’avoir récolté le magot des diffuseurs en tous genres, le pactole des abonnements est incontournable. Cher lecteur, chère lectrice, à vos chéquiers.

Numero 4 – régional

« Ces fumiers de Renault, ils vont le payer »

« Ces fumiers de Renault, ils vont le payer »

L’offensive du capitalisme néo-libéral se poursuit, jusque dans le bassin de Decazeville. Les contre-réformes s’enchaînent, les bastions de résistance syndicale se font attaquer un à un. Au banquet des détenteurs de capitaux, la liquidation de…

Notre bête noire

Notre bête noire

Jean-Michel Baylet : la récidive Non, nous n’allons pas évoquer à nouveau les affaires de viol ou d’agression du PDG du groupe La Dépêche, mais plutôt revenir sur le sombre passé du quotidien. Et pour cause,…

L’empaillé 4 en kiosque !

L’empaillé 4 en kiosque !

Ne pas finir dans le bartas On va pas se mentir, ça sent rudement mauvais. Certes, on est pas en 1940. Mais si Zemmour et Le Pen ne sont pas les nazis et les vichystes…